a propos

.Après quelques années à l’école des beaux arts de Sète dans les années 1980, Victorine Follana fréquente l'académie Talens à la Ferté Milon prés de Paris où elle travaille  avec Robert Lapoujade, peintre, cinéaste, écrivain décédé en 1993 et Joêl Trolliet, peintre et professeur à L' Académie La Glacière à Paris . Un peu plus tard, à l'occasion de  stages elle travaille également avec Thibault de Reimpré.

Dans cet endroit  elle découvre  l'abstraction, ce qui lui donna l'opportunité d'exposer au salon des Réalités Nouvelles à Paris à plusieurs reprises  de 1994 à 2008.
Par ailleurs , grâce à de nombreuses recherches sur l’histoire de l'art, elle découvre ses pères spirituels , et se sent proche des grands maîtres de l'expressionisme figuratifs et abstraits.

Soutine pour ses merveilleux rouges , Picasso pour ses fabuleux dessins, De Kooning pour ses voyages entre l'abstraction et la figuration dont elle est  une adepte,  sans oublier le mouvement Cobra  ( Appel ,Jorn etc...)qu'elle j'affectionne pour son impertinence et sa liberté.
Elle travaille par Séries, en fait trois qui reviennent par intermittence au fil des ans  et depuis ses débuts en 1980. 

La figure humaine mais traduite de façon imaginaire avec la famille, les nus, les animaux de compagnie

l'abstraction pure lyrique;

 les Mythologies qu'elle  recrée à sa façon en utilisant les contes, l'art africain , et l'histoire de l'art revisitée